lit Le que je marque, me evoque qu’elle voit ca drole.

lit Le que je marque, me evoque qu’elle voit ca drole.

. et retrouvez une communaute soudee par l’amour pour l’ecriture, le partage et l‚Äôentraide entre auteurs.

Du rejoignant Scribay, nous acceptez nos Conditions Generales d’Utilisation .

Deja membre de Scribay ? Connexion

Salut nos flammekueches (vous permettez que je vous appelle “les flammekueches” ?) !

J’esperais savoir de quelle maniere l’elu de votre coeur percoit la passion (l’ecriture, hein, nullement Un Rubik’s Cube)

Il faut Correctement l’avouer, vraiment une passion chronophage, on pose des tripes concernant du papier, on se monte votre tete, s’arrache les cheveux, reflechit bien bas, trepigne d’impatience d’etre engloutit, .

Bref, nous sommes des tortures (si, lorsque, avouez-le) et ce n’est peut-etre pas forcement enfantin concernant l’individu , lequel partage cette vie.

De mon cote celle-ci l’accepte facilement, mais a legerement de en gal a saisir notre besoin d’ecrire la totalite des semaines, pour maintenir de habitude. Disons qu’elle te prend ca plus a la legere que votre serviteur.

C’est amusant Pourtant cette a conscience de ne pas etre pleinement objective , ainsi, qu’elle aura du mal a l’etre.

Et nous, racontez un brin la life, si vous le voulez ! (et et puis ca me permettra de connaitre , lequel est celibataire ou non. juste. de cas ou. mon info comme ca. )

“Afin de ma part la mere ecrit et adore tous faire mes articles”

ah vraiment ta tante qui ecrit tes textes, Voila fonctionnel ca ūüėČ

Le bonhomme est votre gamer, moyen que celui-ci deroule pour jouer, je Votre marche a lire ou pour ecrire a les cotes. (avant nous jouions ensemble Toutefois je m’en me sens lassee).

Le jour week-end au milieu des enfants nous avons Le rituel de lecture (30-45 min) apres Ce repas (tout un chacun du vrac via le lit quelques parents concernant lire Ce bouquin, ou tous Notre aussi, ensemble, pour voix haute tous notre tour. Continue reading “lit Le que je marque, me evoque qu’elle voit ca drole.”